À l'ombre des Karamazov

À l'ombre des Karamazov

Les éditions Actes Sud publient les romans méconnus que Dostoïevski rédigea de 1875 à 1880.

Les traductions de l'oeuvre complète de Dostoïevski par André Markowicz, achevées en 2002, ont fait grand bruit ; elles restituaient au père du mangeur d'oreille Stavroguine, héros des Démons (ex-Possédés), la rugosité et les aspérités de sa langue originelle, quand les traductions précédentes les lissaient au nom du bon français. Les éditions Actes Sud publient, en un volume, les romans que l'auteur rédigea de 1875 à 1880. L'occasion de redécouvrir, aux côtés des Frères Karamazov rhabillés, quelques textes moins connus, comme La Centenaire, La Douce, Le Rêve d'un homme ridicule ou cet Adolescent que Markowicz, dans son avant- ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous