états-unis : en librairie, un syndrome du golfe

états-unis : en librairie, un syndrome du golfe

Des écrivains se révèlent parmi les anciens combattants américains d'Irak, l'un d'eux ayant remporté le National Book Award.

Si, comme le raconte Alexis Jenni, prix Goncourt 2011, il existe un Art français de la guerre, l'art de la retranscrire semble s'être perdu chez nous après 1945, alors qu'il fleurit dans les lettres américaines. Hier, le Vietnam donnait Kent Anderson (ancien des forces spéciales et auteur de Sympathy for the Devil), Karl Marlantes (ancien de Yale et des marines, auteur de Retour à Matterhorn) et Tim O'Brien (passé par Harvard et auteur de Si je meurs au combat)... Aujourd'hui, c'est au tour des anciens combattants d'Irak, dotés eux aussi d'une qualification militaire et universitaire, d'écrire leur guerre. Dans Fin de mission, l'ancien marine P ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous