20

20

LA FEMELLE DU REQUIN FÊTE SES 20 ANS. En 1995, de jeunes étudiants en lettres à l'université de Paris-III créaient une revue de littérature « pour se frotter crânement à elle ». On imagine aujourd'hui les premiers numéros imprimés à la photocopieuse, vendus à côté de la bibliothèque. Un numéro spécial, Vertiges de la lenteur, publié par les éditions Le Tripode, rend compte du parcours avec vingt entretiens, notamment d'Antoine Volodine, Olivier Rolin, Pierre Michon, Antonio Tabucchi, Enrique Vila-Matas... La Maison de la poésie donne carte blanche à La Femelle du Requin le 7 novembre à 20 heures. L'occasion de rencontrer l'équipe de la revue : Joachim A ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous