Admirables Misérables

Admirables Misérables

La meilleure adaptation du roman de Hugo, mais pas nécessairement la plus célèbre, vient d'être restaurée et éditée.

Les Misérables (1934) de Raymond Bernard passent pour la meilleure adaptation du chef-d'oeuvre de Victor Hugo. Deux cinéastes français avaient déjà tenté l'aventure avant lui, Albert Capellani en 1912, puis Henri Frescourt en 1925. D'autres, français mais pas seulement, la retenteraient ensuite, donnant à Jean Valjean les traits de Gino Cervi, Jean Gabin, Lino Ventura, Gérard Depardieu, Liam Neeson, Hugh Jackman tout récemment... On compte une cinquantaine d'adaptations, pour le grand et le petit écran. Ces acteurs nous ont habitués à un Valjean furieux, formidable. Tout autre est celui qu'invente Harry Baur, alors vedette numéro un du cinéma français. Ce Valjean-là n'éructe pas. ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous