Chère carte postale

Chère carte postale

On se souvient de La Carte postale, où Jacques Derrida mêlait en 1980 fiction et pensée autour de lettres d'amour : sa réflexion sur les télécommunications, la lettre volée et la littérature épistolaire l'amenait à conclure que la philosophie était une carte postale qui n'arrivait jamais à destination, toujours on the road, sans domicile fixé, entre deux adresses, prête à être réexpédiée ailleurs. Pour le romancier et essayiste Sébastien Lapaque, la théorie de la carte postale est aussi une superbe déambulation entre les mots, une traversée de la langue, abordée par le plaisir du jeu des adresses, des codes postaux, des missives cryptées ou des lettres anonymes. À l'époq ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous