Chaleur du sang

Chaleur du sang

Le succès fracassant de Suite française a rappelé à la mémoire du grand public l'une des « stars » littéraires des années 1930, assassinée à Auschwitz en 1942. C'est en 1937 qu'Irène Némirovsky écrivit Chaleur du sang , resté inédit à ce jour. Le moins que l'on puisse dire est que cette publication s'imposait, tant ce bref roman tendu comme un arc recèle de beautés.

Non que l'histoire soit des plus surprenantes. On est à mi-chemin du roman familial et du drame paysan tel que l'illustrèrent, vers la même époque, Giono ou Ramuz. Dans un hameau du centre de la France, là même où Irène Némirovsky composa sa Suite française, un vieu ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous