Cyber-cimaises

Cyber-cimaises

« Ogre numérique ou bienfaiteur culturel ? », se demande notre confrère ActuaLitté à propos du Google Art Project qui vient de s'installer à quelques pas de la gare Saint-Lazare et accueillera désormais des collections virtuelles de nombreux musées français comme des artistes invités, des machines à reproduire des oeuvres artistiques rares et une plateforme, la Google Open Gallery, destinée à faire de chacun de nous des commissaires d'exposition amateurs. À l'heure où La Poste installe des imprimantes 3D dans certains bureaux, permettant à chacun de reproduire tout objet, et où la prestigieuse British Library vient de mettre en ligne plus d'un million de documents sur Flickr pour nous per ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous