Daphné du maurier, la rose noire

Daphné du maurier, la rose noire

Trop souvent réduite à une conteuse surannée, l'auteur de Rebecca fait l'objet d'une biographie : s'y révèlent les intenses tourments d'une oeuvre et d'une vie.

Nous avons tous un roman de Daphné du Maurier qui traîne dans notre bibliothèque et dans nos souvenirs - souvent un exemplaire défraîchi de Rebecca qui aura marqué notre adolescence. Il en est de cette British lady comme de Walter Scott : le tirage de leurs oeuvres fait tourner la tête aux éditeurs d'aujourd'hui, et ils font encore les délices des jeunes romantiques.

Regard lavande, cheveux à la garçonne, menton volontaire, Daphné du Maurier a 31 ans à la parution de Rebecca, en août 1938. Ce n'est pas un succès, c'est un phénomène : 200 000 exemplaires vendus avant la fin de l'année. Mais la critique ne suit pas. The Times y voit « un matériel ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous