Les frères chrétiens de Spinoza

Les frères chrétiens de Spinoza

Les collégiants constituaient à Amsterdam un groupe de chrétiens dissidents, cartésiens et humanistes, ouverts à toutes les confessions. Spinoza participa à leurs débats et y noua de vives amitiés, jusqu'à faire de l'un d'entre eux son exécuteur testamentaire.

Le paradoxe est le suivant : Benedict Spinoza, considéré comme le plus grand philosophe rationaliste du XVIIe siècle, était un juif banni qui fréquentait de près un groupe néerlandais religieux et philosophique anticonfessionnel, communément appelé les collégiants. Qui étaient ces chrétiens dissidents ?

D'abord, il faut remarquer que les collégiants n'étaient pas des innovateurs, mais plutôt des passeurs entre plusieurs idées philosophiques complexes et une société nourrie aux lettres vernaculaires. Ces hommes, formés à l'université, avaient le talent de communiquer dans la langue de la population éduquée, dont ils connaissaient les codes. Ils contribuèrent ainsi grandement à trans ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous