En silence

En silence

Il avait déjà fait une histoire du son : Alain Corbin propose aujourd'hui celle de son absence.

Après avoir réuni dix-neuf portraits de Filles de rêve dont la chaste apparition suffit à bouleverser les écrivains en quête d'inaccessible, Alain Corbin, historien du sensible, revient à ses premières amours. Parmi les sujets qu'il a inaugurés, Le Miasme et la Jonquille était une contribution à l'histoire de l'odorat, Les Cloches de la terre à celle du son, avec pour dessein de découvrir des rapports au monde et au corps radicalement différents de ceux que nous connaissons aujourd'hui. À un journaliste du Nouvel Observateur lui demandant s'il pensait pouvoir écrire sur le silence, Alain Corbin expliquait : « Le silence m'intéresse beaucoup. Quand j'éta ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous