Genet à l'américaine

Genet à l'américaine

Paradoxe : Arthur Nauzyciel monte Splendid's, de Jean Genet, en anglais (surtitré en français). Pourquoi traduire l'idiome si précieux de Genet ? C'est que, depuis près de quinze ans, le metteur en scène français travaille régulièrement avec des comédiens américains. On a ainsi pu voir Black Battles With Dogs (Combat de nègre et de chiens (Koltès), 2001) au Festival d'Avignon (2006). Nauzyciel aime ce déplacement du texte français dans une langue étrangère. « On entend autrement, dit-il. On crée une nouvelle écoute. La pièce, en anglais, jouée par des Américains, ces acteurs si physiques et habités, devient la matérialisation du rêve de l'auteur, une apparition. ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous