Il faut partir, Correspondances inédites 1953-1977

Il faut partir, Correspondances inédites 1953-1977

Dominique de Roux est mort il y a tout juste trente ans, à l'âge de 41 ans, quelques jours après avoir achevé Le Cinquième Empire, son roman majeur, aujourd'hui réédité en poche dans la collection « Motifs » éd. du Rocher. Cet homme fauché en pleine jeunesse reste une des figures les plus fascinantes, les plus énigmatiques du paysage littéraire contemporain. De cet écrivain d'exception, éditeur, esprit paradoxal et provocateur, éternel amoureux, il restait à publier la part secrète d'une oeuvre inclassable : la correspondance. C'est chose faite.

Elle révèle, comme souvent chez les écrivains de haute volée, une part essentielle de l'oeuvre. On découvre au fil de ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous