La Boétie, une amitié moderne

La Boétie, une amitié moderne

L'amitié qui unit Montaigne et La Boétie fut aussi brève qu'intense : elle ne dura que quelques années, mais influença profondément l'auteur des Essais . Une alliance unique qui préfigure les relations individuelles modernes.

On ignore à quelle date exacte et dans quelles circonstances Montaigne et La Boétie, tous deux magistrats, se sont rencontrés à Bordeaux : était-ce en 1557, en 1559 ? On ignore même la durée de leur amitié, quatre ou six ans. Montaigne est souvent brouillé avec les chiffres. Mais on sait au moins deux choses : que cette amitié mythique naquit de la volonté du ciel, aussi fatale que la mort, et que sans elle les Essais n'auraient pas vu le jour. C'est du moins ce qu'en écrit Montaigne dans le chapitre xxviii des Essais , « De l'amitié », qu'il substitua à la publication du Discours de la servitude volontaire , empêchée, dit-il, par la rudess ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous