La conjuration

La conjuration

L'esprit de Philippe Vasset ne bat pas la campagne, mais la ville : explorateur des « zones blanches », ces espaces urbains abandonnés qu'il avait déjà décrits dans Un livre blanc (2007), le journaliste laisse filer son imagination dans ces lieux qui ne demandent qu'à être réinvestis. Or c'est justement le projet du narrateur de La Conjuration, un écrivain sans succès habitué à marauder entre les mailles du tissu urbain, que d'occuper ces terrains désertés. À cette fin, il se lance dans la création d'une secte qui utiliserait les zones blanches ou d'autres paysages insolites de Paris comme lieux de rassemblement. En découle un étonnant texte hybride, tenant à l ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous