La liberté de croire et de penser

La liberté de croire et de penser

Le mot « liberté » est l'un de ceux que Montaigne emploie le plus dans ses Essais . Au moment où les guerres de Religion font rage, il rappelle la nécessité de préserver « la liberté de choisir » de chacun.

Titre éloquent d'un chapitre dont Montaigne fait la clé de voûte de ses Essais en deux livres en 1580, la « liberté de conscience » est une valeur essentielle à ses yeux. La liberté, d'ailleurs, et spécialement la liberté de la pensée, constitue l'une des constantes des Essais , comme objet certes, de la méditation philosophique et politique de Montaigne, mais aussi dans leur conception même et dans leur écriture, dont elle est la caractéristique, la raison d'être, le moteur, le génie. Car si la plume de Montaigne « s'essaie » à écrire les « essais » des Essais , c'est la liberté de la plume qui les invente et les crée.

Le mot ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous