La Mel, à tous points de vue

La Mel, à tous points de vue

La littérature contemporaine, une affaire de points de vue ? Rompant avec l'hégémonie du narrateur omniscient et externe cher au roman XIXe, les productions modernes s'attachent à multiplier les perspectives. Les Enjeux contemporains de la littérature (du 29 janvier au 2 février) s'intéresseront à ces multiples regards, comme l'explique Sylvie Gouttebaron, directrice de la Maison des écrivains et de la littérature (Mel), qui organise l'événement. Trois questions à Sylvie Gouttebaron.

Pourquoi avoir choisi ce thème, « les perspectives à l'oeuvre » ?

Sylvie Gouttebaron. Parce que la question du point de vue est caractéristique de la modernité littéraire. C'est aussi pour cela que nous avons demandé à l'universitaire Dominique Viart d'introduire l'événement. Et puis ce thème nous permet de nous ouvrir à d'autres arts, au cinéma notamment, puisque le festival conviera Luc Dardenne. Citons aussi le romancier spécialiste des beaux-arts Laurent Jenny, ou Ollivier Pourriol et Philippe Lefait, qui se demanderont si « la pensée est soluble à l'écran ».

Vous vous intéresserez aux visions des catastrophes...

...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous