La Nature

La Nature

À ceux qui mentiraient à Gaëlle Obiégly, son regard dirait non. Un regard inattendu dans son visage de poupée russe, et plus surprenant encore quand chantonne sa voix aux inflexions de petite fille : « Je n'aime pas mon premier livre : il est trop sentimental. » Depuis Petite figurine en biscuit qui tourne sur elle-même dans sa boîte à musique, publié en 2000 à la mort de son père, quatre livres ont inventé une façon originale d'échapper au pathos de l'autobiographie ou du roman : « Mes livres sont autobiographiques, mais ma mémoire est aussi celle de tous, et mes personnages sont vus de l'extérieur : ils sont la nature universelle. Je ne les nomme pas. Les nommer serai ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous