Le Bon à rien de la famille

Le Bon à rien de la famille

Jorge Edwards, écrivain et diplomate chilien, s'est fait connaître chez nous par un retentissant pamphlet anticastriste, Persona non grata, et quelques romans appréciables, Le Poids de la nuit ou L'Origine du monde . Il nous revient aujourd'hui avec un volumineux récit, tout à la fois biographie et autobiographie, parcours littéraire et chronique sociale, donc un roman. Dont la dernière ligne, reprenant Gide, est « Familles, je vous hais ! ». Ce « bon à rien de la famille » en rupture de ban est Joaquín Edwards Bello, cousin germain du père de l'auteur. Le titre même vient d'un roman écrit par ce parent - El inútil - qui fut ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous