Le patriarcat, un système économique à démonter

Le patriarcat, un système économique à démonter

En participant à la revue Questions féministes, Beauvoir valide le parti pris des jeunes chercheuses qui l'entourent : celui d'un féminisme matérialiste, ne se limitant pas aux niveaux idéologiques ou discursifs mais analysant en quoi la domination masculine est aussi affaire d'intérêts bien concrets.

Si sollicitée fût-elle, la phrase ouvrant le chapitre « Enfance » du Deuxième Sexe demeure révolutionnaire et stratégique : « On ne naît pas femme, on le devient. » Elle marque la rupture fondamentale de Simone de Beauvoir avec la pensée naturaliste qui prédominait alors, attribuant les différences constatées entre hommes et femmes à un donné de nature hors de toute société, immuable et figé. Ce faisant, Beauvoir posa les jalons d'une analyse féministe du genre, plus de vingt ans avant que le concept de genre ne soit formulé. Mais on aurait tort de réduire à cela son héritage féministe. Car elle ouvrit bien d'autres perspectives dès l'introduction du Deuxième Sexe - la n ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous