L'envers du tableau

L'envers du tableau

Historien de l'art et écrivain, adrien goetz a lu Haut vol : une histoire d'amour, le nouveau roman de Peter Carey, un polar qui se déroule dans le monde de l'art contemporain.

Dans le monde de l'art contemporain, certains s'imposent parce qu'ils ont l'oeil, d'autres parce qu'ils ont du nez. Ceux-là font fortune. La recette est simple : ils fixent les prix, car comme l'écrit Peter Carey, « comment savoir combien payer quand on ne sait pas combien ça vaut ? » Toute « cote » résulte d'une machinerie romanesque, fruit d'intrigues et de coups de folie, entre galeries, salles des ventes, musées, collections et catalogues. L'écrivain australien, lauréat à deux reprises du Booker Prize, fait entrer en collision le monde rustique du « nord de la Nouvelle-Galles du Sud » et les galeries branchées de New York. Il choisit un narrateur double, Butcher Bones, peintre naguère ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous