Les Pensées, un livre virtuel

Les Pensées, un livre virtuel

À sa mort, Pascal laisse des fragments apparemment en désordre. Ils seront ensuite agencés avec des partis pris très divers : d'une édition à l'autre, les Pensées changent radicalement de physionomie et de perspective.

Moins de trois semaines après la mort de Pascal le 19 août 1662, Pierre Nicole écrit : « Il sera peu connu dans la postérité, ce qui nous reste d'ouvrages de lui n'étant pas capables de nous faire connaître la vraie étendue de cet esprit. » Épitaphe ou prophétie, cet avis péremptoire n'est à l'époque pas dépourvu de fondement. Pascal tire alors sa gloire de travaux scientifiques réservés à une élite d'initiés. Les Provinciales ont connu un succès éclatant : elles doivent presque tout au jeune savant, mais elles sont parues anonymement et leur publication reste entourée de mystère. Plusieurs opuscules majeurs appartiennent encore à des correspondances privées : ainsi, la ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous