L'invention de l'homosexuel

L'invention de l'homosexuel

Selon Foucault, le statut de l'homosexualité en Occident change radicalement à la fin du XIXe siècle. Ses thèses en la matière sont toujours centrales dans les gay studies.

En 1869, le psychiatre berlinois C. F. O. Westphal publia un article, demeuré célèbre, sur le « sentiment sexuel contraire (die conträre Sexualempfindung) (1) ». Examinant les cas d'une jeune femme qui, depuis son enfance, aimait à s'habiller en garçon et n'avait d'attirance sexuelle que pour les filles, et d'un homme se plaisant à porter des vêtements de femme, il concluait à une aberration congénitale du sens sexuel - « l'homme se sent être une femme, et la femme un homme » -, symptôme d'un état psycho ou neuropathique plus profond. Il reprenait ainsi la thèse de l'inversion (« une âme de femme dans un corps d'homme ») formulée pour la première fois en 1864 par K. H. Ulrichs, j ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous