Naturaliser l'art

Naturaliser l'art

Ernest Pignon-Ernest, ou l'irruption de l'art le plus élevé dans les lieux les plus inattendus.

Jusqu'au 13 mai prochain, le Palais Lumière, sur le quai Albert-Besson, à Évian, est ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10 heures à midi et de 14h30 à 18h30. Il faut s'y précipiter ! Pourquoi ? Parce que la première rétrospective d'Ernest Pignon-Ernest, l'un des artistes les plus fabuleux qui soient, y est présentée. Et s'il vous est impossible d'aller à Évian, ouvrez l' Ernest Pignon-Ernest que publient les éditions Bärtschi-Salomon... L'ampleur de ce livre s'accorde avec l'importance d'une oeuvre en tout point admirable. C'est l'évidence, rares, très rares, sont les oeuvres qui, comme la sienne, ont une puissance esthétique et politique de cette trempe. Il n'est ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous