Où en sont les féministes

Où en sont les féministes

Trente ans après la mort de Simone de Beauvoir et au lendemain des agressions sexistes de Cologne, un dossier sur l’histoire et les horizons contemporains des pensées féministes. Si Le Deuxième Sexe de Beauvoir a cristallisé la première vague féministe, de grandes figures l’ont précédé, d’Olympe de Gouges à George Sand ou Virginia Woolf. Des années 1970 jusqu’à nos jours, le féminisme a démultiplié les approches et les débats – non sans querelles et clivages. Tour d’horizon de ces nouveaux fronts intellectuels et militants, de Judith Butler aux Femen. Dossier coordonné par Julie Mazaleigue-Labaste

« On ne naît pas femme, on le devient. » Ce qu'exprime cette phrase attendue est devenu une évidence pour les pensées et les courants féministes, et, comme l'oeuvre qui la contient, publiée en 1949, un moment de leur histoire toujours en mouvement. Pourtant, si Le Deuxième Sexe fut et reste indispensable pour le féminisme, il ne l'inaugura pas. Il y a une histoire des femmes rebelles avant le féminisme, et du féminisme avant Simone de Beauvoir, celui qu'il est coutume de nommer « féminisme de la première vague » qui court du XIXe siècle jusqu'à l'après-guerre. Sans lui, Le Deuxième Sexe n'aurait pu être écrit ni même pensé. Et, après Beauvoir, la deuxième vague, puis la ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous