Olympe de Gouges, Flora Tristan et George Sand : trois pionnières

Olympe de Gouges, Flora Tristan et George Sand : trois pionnières

Entre la Révolution et la fin du XIXe siècle, ces trois Françaises se sont évertuées à promouvoir les droits des femmes dans tous les domaines : droits civils et civiques, indépendance économique et amoureuse, libertés des moeurs, équité dans le cadre conjugal...

« Féminisme » est un mot d'usage récent. « Féminisme », terme médical, désignait la maladie des hommes efféminés. Être « féministe » n'était pas bon signe. Et il fallut toute l'irrévérence subversive d'Hubertine Auclert, une des premières « suffragistes » françaises, pour s'en revendiquer vers 1880. Mais, avant les mots qui cristallisent les choses, il y a les actes qui les font naître. Avant le féminisme, des femmes se sont battues pour l'égalité entre les sexes. Olympe de Gouges, Flora Tristan et George Sand en sont trois figures exemplaires.

L'évidence, c'était depuis toujours une différence de nature qui justifiait la hiérarchie des savoirs et des pouvoirs. Lorsque Descartes, a ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous