Louis-Ferdinand Céline

Le ministère de la Culture vient à peine de proposer Céline pour les célébrations nationales prévues en 2011, et déjà des voix s’élèvent contre cet hommage. Nul doute que la polémique enflera, car l’auteur de Mort à crédit a aussi écrit des pamphlets antisémites, et cela ne laisse personne indifférent. L’occasion semble parfaite, donc, pour faire le point sur les études céliniennes. Il y eut bien un temps pour juger Céline. Mais ce temps est peut-être passé. Cinquante ans après sa mort, il semble que nous puissions le lire autrement. Médecin des pauvres, admirateur de Rabelais, de Rimbaud et de Molière, génie du rythme et du style oral, l’écrivain apparaît aujourd’hui comme un témoin précieux, lucide et déchirant, du côté sombre de la France. Un dossier coordonné par Maxime Rovere, avec les contributions de Mikaël Hirsch, André Derval, Suzanne Lafont, Yves Pagès…

Version Numérique
ML505N
Le Magazine Littéraire mensuel n° 505 daté février 2011, Louis-Ferdinand Céline, Flipbook en ligne
4,90 EUR
Version Papier
ML505
Le Magazine Littéraire mensuel n° 505 daté février 2011, Louis-Ferdinand Céline, édition papier
6,20 EUR - Hors frais de port

Sommaire