Pierre Michon

Pierre Michon

L'adieu à la tragédie

Jeudi 18 février

[...] Il y a là un trait qui parle immédiatement à notre conscience de 2016 : le trouble identitaire de la malheureuse Zaïre [dans la tragédie de Voltaire]. Peut-on être chrétienne à son insu, sous prétexte qu'on est née de parents chrétiens inconnus ? Sûrement pas. Le texte de Voltaire est un plaidoyer pour ce qui est acquis plutôt qu'inné, enseigné plutôt qu'instinctif, bref, pour l'éducation. Si l'éducation ne prime pas, naît le trouble identitaire.

« J'eusse été près du Gange esclave des faux dieux,/ Chrétienne dans Paris, musulmane en ces lieux./ L'instruction fait tout ; et la main de nos pères/ Grave en nos faibles coeurs ces premiers caractères,/ Qu ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous