Rencontre avec Michel Tournier, le Robinson de Choisel

Rencontre avec Michel Tournier, le Robinson de Choisel

Voué à entrer prochainement dans La Pléiade, l'auteur du Roi des aulnes, désormais silencieux, vient d'avoir 90 ans. Visite en son antre.

Les maîtres de Port-Royal le savaient bien : la solitude se mérite, même si elle n'assure pas la grâce. À leur instar, Michel Tournier, qui a eu 90 ans le 19 décembre dernier, vit, lit, écrit en vallée de Chevreuse, dans un hameau quasi désertique, Choisel, dont même l'église est pratiquement désaffectée. Depuis bientôt soixante ans, il en habite le presbytère où, en guise de prières, il propose une oeuvre qui honore la littérature. Celle-ci l'a-t-elle honoré ? Certes, à bien des égards.

« Je suis un écrivain classique puisqu'on m'invite dans les classes », a-t-il l'habitude de proclamer avec ce sourire dont le grand âge ne l'a pas complètement dépouillé. La reconnaissance lui a ét ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous