Rencontres du 3e âge

Rencontres du 3e âge

Toujours vert, Jauffret - et d'autant plus lorsqu'il consacre à la vieillesse seize nouvelles.

Régis Jauffret aura 60 ans le 5 juin prochain, il habitera alors « ces terres crépusculaires », « ce continent gris peuplé d'humains d'hier que dans ma jeunesse on appelait les petits vieux ». Il nous faudra alors l'applaudir et lui crier bravo pour justifier de concert son titre : « C'est une performance d'avoir si longtemps vécu. Qu'il soit acclamé le convoi des vieillards... » Ces quelques phrases, dans un autre ordre, servent d'avertissement aux lecteurs (supposés plus jeunes ?) à l'orée du livre. Qu'il se rassure, le coquet jeune homme encore cinquantenaire, il a beau se vieillir à vue d'oeil, il ne nous rattrapera jamais, il n'y a ni lièvre ni tortue dans la course du temps, les pio ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous