Sand et son idole tchèque

Sand et son idole tchèque

« Si improbable qu'elle puisse paraître, la prédilection de George Sand pour Jean Ziska et la révolution hussite n'est pas une toquade. » En 1843, George Sand écrivit, dans La Revue indépendante, une histoire à la gloire du célèbre héros tchèque mentionné dans Consuelo, défenseur de l'hérésie hussite, qui résista à deux croisades. Disparu depuis lors, ce récit reparaît aux éditions Lemme edit, remis en perspective par l'historien Olivier Marin. C'est heureux : le « tropisme taborite » de Sand trouve ses origines dans son progressisme et dans les attentes de la France louis-philipparde, cette « nation qui s'ennuie », selon Lamartine. Jean Ziska vaut davantage par ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous