Satori à Philadelphie

Satori à Philadelphie

Le poème en prose (le vrai, celui qui n'est pas fait d'alexandrins cachés) a beau tenir de Baudelaire ses lettres de noblesse, il reste trop peu pratiqué en France, surtout de nos jours. Jean Maison en est l'un des maîtres, et Le Boulier cosmique, son quinzième livre, possède la vertu énigmatique d'un voyage initiatique dont toutes les clés ne sont pas données immédiatement. C'est un itinéraire en six séquences et 72 poèmes (inégalement répartis entre les séquences), placé sous le signe d'un voyage aux États-Unis (à Philadelphie, dont le nom évoque la fraternité humaine), occasion d'une rencontre décisive. Le voyage terrestre, ici, se fait itinéraire cosmique, et devient même une ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous