Tourments de l'abstinente

Tourments de l'abstinente

Une femme instable se réfugie dans un centre de méditation bouddhiste et fait tout pour s'en faire exclure : les affres de la culpabilité dans No Sex, le dernier roman de Tim Parks.

Avec Le Calme retrouvé, Tim Parks avait brillamment renouvelé le genre du témoignage autobiographique. Cette quête de la guérison d'une douleur qu'aucun traitement ne parvenait à soulager s'achevait par une retraite dans un centre bouddhiste : le respect scrupuleux d'une pratique rigoureuse permettait le retour au calme annoncé par le titre.

No Sex, le roman qui paraît aujourd'hui, s'inscrit dans la continuité du précédent opus : il se déroule dans l'espace clos d'un centre de méditation vipassana et reprend, sur le mode de la fiction, l'exploration des cheminements intérieurs d'une jeune femme et d'un homme d'âge mûr, conduits en ce lieu par l'urgence d ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous