Toutes les scènes d'une vie

Toutes les scènes d'une vie

Florence Delay publie simultanément un recueil de chroniques et une autobiographie placés sous le signe du théâtre, sa passion inentamée depuis l'enfance. L'occasion de préciser les principes de ses goûts mais aussi de convoquer des souvenirs peuplés de figures illustres.

Lire ces deux livres de Florence Delay, un dans chaque main, et pourquoi pas en alternance, sautant d'un chapitre de l'un à un article de l'autre, accroît le plaisir du compagnonnage auquel l'auteur nous invite. Le premier, La Vie comme au théâtre, est comme une autobiographie rhapsodique, le récit d'une vie aimantée par le théâtre. L'aveu tombe presque à la fin du livre, sous une formule dont se délecteraient psychanalystes lacaniens ou même existentiels : « Le théâtre était pour moi l'objet ou le projet perdu. » À partir de cette phrase, il faut alors reprendre la lecture car, le théâtre, on croyait bien ne l'avoir jamais quitté. De l'enfance à nos jours, la passion vive, entiè ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous