Triples couples

Triples couples

Théâtre. Une nouvelle, des poèmes et un feuilleton télévisé, portés au théâtre en représentations croisées : la compagnie flamande tg STAN présente trois spectacles distincts programmés à la suite et en alternance.  Paris (11e). Jusqu'au 22 février.

Au centre de chacun, l'amour et la jouissance, la perte et la passion. Dans la nouvelle d'Arthur Schnitzler, ami proche de Sigmund Freud, mademoiselle Else, coincée entre un père endetté et un marchand d'art fortuné, paralysée par le sentiment du devoir filial et la terreur du harcèlement sexuel, livre en un monologue intérieur les contradictions propres à sa sexualité naissante, à son exhibitionnisme pervers et à ses pulsions de mort. Dans les poèmes consacrés à Nusch, Paul Éluard célèbre la femme qu'il a rencontrée après avoir perdu Gala et qu'il aimera jusqu'au jour où elle mourra subitement, d'une hémorragie cérébrale. De son vrai nom Maria Benz, Nusch est actrice et mannequin, joue à ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous