Une lanterne rallumée

Une lanterne rallumée

La précieuse réédition d'un recueil de chroniques écrites par le « Piéton de Paris » durant l'Occupation : l'homme y fait montre d'un optimisme sidérant et ne cède jamais au sarcasme.

En 1944, l'éditeur Robert Laffont, âgé de 28 ans, publiait à Marseille Lanterne magique, petit livre de Léon-Paul Fargue rassemblant des chroniques d'une à quatre pages écrites au cours des trois années précédentes, à Paris, avant l'attaque qui, lors d'un déjeuner avec Picasso, le rendit hémiplégique. Il faut aujourd'hui débourser deux ou trois cents euros chez les bouquinistes pour s'offrir l'un des soixante-dix premiers exemplaires de l'édition originale, numérotés sur vélin de Rives ; mais, en se donnant la peine de chercher, on dégote facilement et pour pas cher de vieilles éditions d'époque, un peu cornées. Il n'empêche qu'on est bien content de retrouver facilement aujourd' ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous